Inhaltsverzeichnis | Sommaire

 


EDITORIAL

Gilbert Greub
Mikrobiologie: neue Technologien und neue Herausforderungen | La microbiologie: nouvelles technologies et nouveaux défis (pdf)
Le MALDI-TOF a révolutionné l’identification microbienne, en réduisant les coûts et le temps jusqu’au rendu du résultat [1, 2], influençant les investigations et les choix thérapeutiques [2, 3. Cependant, le MALDI-TOF n’a pu rapidement s’implanter en Suisse que grâce à la possibilité de développer des tests diagnostiques non commerciaux …

Gilbert Greub
Réferénces: Mikrobiologie: neue Technologien und neue Herausforderungen | La microbiologie: nouvelles technologies et nouveaux défis (pdf)

EDUCATION
Christian Gehringer und Adrian Egli
Weiterentwicklung der MALDI-TOF-Massenspektrometrie in der Klinischen Mikrobiologie | Poursuite du développement de la spectrométrie de masse MALDI-TOF en microbiologie clinique (pdf)
En cas de maladie infectieuse, l’identification rapide des bactéries et champignons permet une adaptation précoce de l’antibiothérapie. Les méthodes d’identification biochimiques sont coûteuses, chronophages et retardent ainsi l’identification …

Christian Gehringer und Adrian Egli
Referenzen: Weiterentwicklung der MALDI-TOF-Massenspektrometrie in der Klinischen Mikrobiologie | Poursuite du développement de la spectrométrie de masse MALDI-TOF en microbiologie clinique (pdf)

Gilbert Greub et Katia Jaton
Diagnostic moléculaire: avantages des tests «home-made» | Molekulardiagnostik: Vorteile «selbstgemachter» Tests (pdf)
Le développement «home-made» des tests de diagnostic moléculaire permet d’accroitre considérablement la flexibilité de ce type de diagnostic et ainsi de s’adapter rapidement aux nouvelles connaissances, aux pathogènes émergents, aux nouvelles souches (tel que le mutant suédois) et à d’éventuelles épidémies …

Gilbert Greub et Katia Jaton
Références: Diagnostic moléculaire: avantages des tests «home-made» | Molekulardiagnostik: Vorteile «selbstgemachter» Tests (pdf)

Denis Grandgirard und Kathrin Summermatter
Biosicherheit und Labor-Biosecurity in Diagnostiklaboratorien |  (pdf)

Denis Grandgirard und Kathrin Summermatter
Referenzen: Biosicherheit und Labor-Biosecurity in Diagnostiklaboratorien (pdf)

Patrice Nordmann et Gilbert Greub
L’inexorable développement de la multirésistance aux antibiotiques | Die unvermeidliche Entwicklung multiresistenter Bakterien (pdf)
La résistance aux antibiotiques actuellement concerne essentiellement les bactéries à Gram négatif et notamment les entérobactéries ( Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae …). Les déterminants de multirésistance aux antibiotiques s’accumulent désormais; β-lactamases à spectre élargi qui inactivent notamment les céphalosporines, carbapénémases qui inactivent virtuellement tous les types de ß-lactamines, très récemment résistance plasmidique aux polymyxines …

Reinhard Zbinden
Schweizerisches Antibiogramm-Komitee – SAC: Aufgaben in der Vergangenheit und in der Zukunft (pdf)

Etienne Ruppé, Jacques Schrenzel
Métagénomique clinique (pdf)
Le diagnostic des infections bactériennes repose sur la culture d’échantillons cliniques (urines, crachats, sang, plaies …). Ce processus, pratiquement inchangé depuis l’époque de Pasteur à la fin du XIXe siècle, présente deux désavantages majeurs. Le premier est qu’il ne permet de détecter que les bactéries qui peuvent être cultivées dans les conditions habituelles d’un laboratoire …

Sébastien Aeby, Florian Tagini et Gilbert Greub
Application de la génomique bactérienne en microbiologie diagnostique (pdf)
Pourquoi séquencer un génome? Depuis 1995, date des deux premiers génomes bactériens, le séquençage de génome a eu comme but principal d’enrichir nos connaissances sur les bactéries, notamment sur des organismes modèles tels que Escherichia coli et Bacillus subtilis …

Sébastien Aeby, Florian Tagini et Gilbert Greub
Références: Application de la génomique bactérienne en microbiologie diagnostique (pdf)

Gilbert Greub et Pierre Cosson
Aux sources de la virulence: amibes prédatrices et bactéries pathogènes (pdf)
Au commencement étaient les bactéries. Puis, les amibes sont apparues et les ont mangées. Seules les plus résistantes ont survécu, en développant des mécanismes qui leur permettent d’échapper à leurs prédateurs, et parfois d’infecter un être humain. Etudier les interactions entre bactéries et amibes, c’est se focaliser sur une situation expérimentalement plus simple à analyser qu’un patient ou un animal infecté …

Gilbert Greub et Pierre Cosson
Références: Aux sources de la virulence: amibes prédatrices et bactéries pathogènes (pdf)